SAULIHA ALLI

13 septembre, 2013

 

C’est évident que l’éducation joue un rôle important dans la vie. On est à l’école pour la majorité de notre jour et on participe souvent aux activités périscolaires. Mais pourquoi fait-on ces activités, ou étudions si fortes pour nos sujets? La réponse à cette question est la raison pour laquelle on essaie : pour aller à une bonne université.

 

La société est obsédée par l’idée d’aller à l’université—pas n’importe quelle université, mais une bonne université. Il semble que la seule raison pour laquelle on va à l’école ou participe aux activités parascolaires est pour augmenter nos titres. Si on apparait intelligent devant le monde, on se pense prospères.

 

Il y avait une période de temps où les étudiants allaient à l’école parce qu’ils ont aimé l’apprentissage. Maintenant, on étudie pour nos épreuves pour avoir d’une bonne note, pas parce qu’on s’intéresse vraiment au sujet qu’on mémorise. Quand on laisse nos salles d’examens, on laisse aussi la connaissance qu’on a cueillie (pour faire l’accord avec l’objet direct qui précède le verbe – la connaissance).

 

Le problème avec ça? Les habitudes que nous nous apprenons, répéteront à l’avenir. Si on crée des objectifs courtes-terme, on ne pourrait pas s’attendre à réussir quand on vieillit.

 

Même si on ira à l’université, il n’y a pas de garantie que l’avenir sera aimable. Jamie Oliver, un chef célèbre des États-Unis, n’est pas allé à l’université, mais il a une carrière aujourd’hui à cause de sa passion pour la cuisine.

 

La société est si préoccupée par l’université qu’on a moulé nos vies scolaires et parascolaires autour de l’idée d’éducation. On place beaucoup d’emphase sur l’avenir, mais ce dont on doit se concentrer est le présent. La passion pour l’éducation est plus importante qu’avoir de bonnes notes, parce que si on essaie d’apprendre au lieu de mémoriser, les bonnes notes viendront lui-même.

 

Parfois, la raison pour laquelle nous réussissons n’est pas parce qu’on a appris d’un environnement prestigieux, mais parce qu’on a du prestige pour apprendre.